Maestra de L.S. Hilton




Le thriller le plus scandaleusement original que vous lirez cette année. Le jour, Judith Rashleigh est assistante dans un hôtel de ventes aux enchères londonien qui l'exploite malgré ses diplômes et son talent. La nuit, elle officie dans un bar à hôtesses où elle séduit sans effort. Judith sait qu'elle doit jouer le jeu. Pour faire carrière et pour charmer les hommes, elle a appris à être une gentille fille. Jusqu'à ce qu'elle découvre une gigantesque escroquerie autour d'une fausse toile de maître. Licenciée avant d'avoir pu faire éclater le scandale, Judith décide de fuir avec un riche client sur la Côte d'Azur. Là-bas, un monde décadent et corrompu les attend. Là-bas, elle goûtera à la vengeance. La gentille fille deviendra femme fatale. "

   Avec l'arrivée de l'automne, il est définitivement temps de clore la saison des livres d'été, pourtant il fait encore tellement bon ici. Je suis ravie de retrouver la douceur du matin, les boissons chaudes, les écharpes en tartan et les plaids tout doux (ok les plaids c'est toute l'année certes). Maestra de L.S. Hilton est donc ma dernière "lecture d'été", ce livre avec une couverture pétante traînait dans ma wishlist depuis sa sortie avec la promesse d'un mélange entre un thriller et une histoire de sentiments houleux.

L'histoire de Judith m'a embarqué dans une course folle qui ne semble jamais s'arrêter et, surtout, ne semble pas avoir de solution. Chaque nouveau chapitre est une surprise, impossible de deviner ce qu'il se passera à la prochaine page ni même dans quel pays Judith posera ses bagages.
Si je ne comprenais pas exactement où l'auteur allait en venir ni comment l'histoire de base de vol de tableaux allait se mêler au reste, j'ai été agréablement surprise au fil des pages. J'ai été surtout étonné puisqu'une grande partie de l'histoire est une balade de port en port et dégustation de cocktails en tous genres (... bon ce n'est pas sans me déplaire mais soit). Le livre se lit tout de même aisément, sans partie trop longue ou lourde. 

Cependant, il y a quelques passages assez problématiques, sous couvert de l'humour, l'auteur se permet des remarques ou des blagues qui m'ont franchement déplu. Si ce ne sont pas les opinions de l'auteur, j'aime encore moins les remarques grossophobes ou sexistes osées en se dédouanant puisque c'est soit-disant le personnage qui a cette personnalité.

Par ailleurs, Judith fait un saut dans ma ville natale et ses environs, l'auteur décrit avec une bonne précision des endroits que j'ai l'habitude de fréquenter depuis toujours. C'est amusant de retrouver l'endroit où j'habite, j'ai eu l'impression de partir réellement en road trip avec Judith.

Les scènes de sexe sont bien amenées, jamais forcées ni posées à un endroit parce qu'il fallait remplir une dizaine de page comme j'ai pu souvent le lire ailleurs. Elles sont agréables à lire, souvent crues mais jamais vulgaires à mon sens, bien que cela dépende de la sensibilité de chacun. Evidemment, si c'est le genre érotique ou même quelques passages dans un livre vous déplaît, il vaut mieux passer son chemin.

Ne vous attendez pas à l'intrigue de l'année mais, je dois bien avouer qu'un refermant ce premier tome, j'ai eu immédiatement envie de me procurer la suite qui promet d'être riche en événements au vu de sa quatrième de couverture qui annonce remettre en question absolument toute l'histoire, rien que ça !

Alors, craquera ou ne craquera pas ? Déjà lu ou sans façon ?

1 commentaires:

  1. Would love to constantly get updated great web site!

    RépondreSupprimer

 

Wishlist :

Instathings