Central Park & Driven - Mes dernières lectures #13


   Bien lancée après deux agréables surprises en début d'année, je n'allais pas m'arrêter là ! Seulement c'est avec des lectures en demi-teinte que j'ai enchaîné pour la fin du mois de janvier.

Central Park de Guillaume Musso :

"Alice et Gabriel n'ont aucun souvenir la nuit dernière ... pourtant, ils ne sont pas près de l'oublier. New York, huit heures du matin ... Ils ne se connaissent pas et n'ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Elysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible ? Et pourtant ..."

Je l'ai lu en compagnie de Carmen du Bloc-notes de Carmen, on l'a toute deux lu très rapidement et avec la même ferveur jusqu'à la fin. Par ailleurs, on en a pensé la même chose à quelques détails près ! 

J'attaque mon premier Guillaume Musso et c'est une bonne découverte dans l'ensemble ! La plume de l'auteur est fluide, on tourne rapidement les pages sans aucun mal. Plusieurs personnes m'ont dit que j'allais apprécier et que c'était leur préféré de l'auteur, je comprends maintenant pourquoi il est tant apprécié. 

Je me suis vite attachée à Alice et Gabriel, ce sont deux personnages complémentaires, ils n'ont pas du tout le même états d'esprits ni même le même vécu. Ils viennent d'horizons opposés et c'est ce qui fait la force de leur duo dans leur quête de réponse. Les répliques fusent entre eux et ne manquent pas d'humour, c'est ce qui donne un rythme appréciable au roman. On apprend à les découvrir en même temps qu'eux-mêmes commencent à se connaître, grâce à des flash-back, l'histoire se ressert jusqu'à arriver à la compréhension du moment présent et du dénouement par la même occasion. 

Cependant, j'ai eu l'impression de regarder un épisode d'une série policière New Yorkaise, bonne ou mauvaise chose cela dépendra de votre rapport à ce genre de livre ou série.  L'intrigue progresse très rapidement, de fait le livre est court, on se laisse entraîner jusqu'aux révélations finales sans voir le temps passer. Le scénario se tisse dès les premières lignes lorsqu'on retrouve Alice et Gabriel, attachés l'un à l'autre dans Central Park et ne cesse de s’amplifier jusqu'au dénouement.

Je pensais avoir trouvé rapidement l'issue de l'histoire en écartant certaines et finalement elle m'a surprise, pas forcément positivement et surtout parce que c'était l'une des hypothèses que j'avais rapidement évincée. Une seule chose m'a gêné à la fin car, elle avait l'air de sortir de nulle part et même l'explication ne m'a pas convaincu... Si vous l'avez lu dites-moi, sans entrer dans les détails bien sûr, si vous avez complètement aimé la fin ou si certaines choses vous ont gêné. 

C'est un bon livre qui se lit rapidement. Ce n'est pas un grand roman policier, pleins de mystères mais un agréable passe-temps avec de nombreux rebondissements qui vous surprendront sans doute et qui trouvera sa place dans votre bibliothèque ou au bord de la piscine. Je lirai avec plaisir d'autres livres de Guillaume Musso pour me faire un avis plus poussé, ce livre-ci étant très prometteur.

The Diven, Tome 1 de K. Bromberg :

"Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d'elle-même jusqu'au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise... Colton Donavan, superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu'il désire. Une histoire d'amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres"

Il m'arrive assez souvent de vouloir changer radicalement de genre de lecture après plusieurs policiers par exemple, c'est ainsi que je me suis retrouvée avec The Driven entre les mains. C'est un new adult, autrement dit de la littérature érotique ou sentimentale, à propos d'un riche pilote de course et d'une jeune femme dévouée.

Généralement, je n'attends pas énormément de ce genre de livres, seulement passer un agréable moment avec les personnages. C'est déjà à ce niveau-là que cela a coincé entre moi et Driven. Je n'ai pas aimé Colton Donavan, il est censé être un mâle dominant et avenant mais dès les premières pages il m'a plutôt semblé être un psychopathe harceleur. C'était déjà le cas dans 50 Shades of Grey, ça l'est encore plus dans Driven. Je suis aussi tentée de comparer les deux saga puisque leur histoire présente beaucoup de similitudes, énormément de similitudes

Ce qui m'a fait très peu apprécier ma lecture, ce sont certaines remarques notamment de la meilleure amie de Rylee que je n'ai pas du tout aimé. On parle bien d'un livre à propos sexe, qui ne prend pas de pincettes donc je me permets de citer quelques passages, aussi crus soient-ils puisque si cette chronique vous intéresse c'est que le genre aussi. Lorsque la meilleure amie de Rylee lui dit de "faire sortir la pute qui est en elle" en la conseillant de séduire Colton sans penser aux conséquences ... Je suis obligée de réagir, non séduire un homme en laissant de côté les sentiments ne fait pas de Rylee une pute. Effectivement, ce sont les paroles d'un personnage mais je les trouve maladroites même dans un roman New adult. 

J'ai aussi beaucoup de mal avec les personnages qui ne comprennent pas les choses évidentes, le lecteur voit arriver à des kilomètres presque chaque choses qui vont arriver et seule Rylee semble ne rien comprendre. 

Ma lecture s'est à un peu améliorée, entre deux remarques qui m'ont hérissé le poil, avec la relation de Rylee et les garçons du foyer dont elle s'occupe qui est agréable à lire, plein de tendresse. On ressent l'amour qu'elle porte à ces jeunes garçons blessés par la vie depuis leur plus jeune âge. C'est ce qui forge sa relation avec Colton, ces moments de bonheur et de légèreté sont ce que j'ai le plus aimé. On ressent la tension entre Colton et Rylee à chacune de leur rencontre, elle est palpable dans leurs actes et leurs paroles, pour le coup, ce sont des moments très sensuels

Je pense que je fais simplement une overdose de ces histoires érotiques presque copier-coller où seulement la profession des personnages change. Je ne tombe peut-être pas sur les bonnes histoires mais est-ce qu'il y en a avec des femmes fortes et des hommes qui n'ont pas un très lourd vécu pendant leur enfance ? Je me pose réellement la question, je n'ose plus acheter de romans sentimentaux de peur de tomber encore une fois sur ce genre d'histoire, si vous avez des recommandations n'hésitez pas !

Et vous, quelles sont vos dernières lectures ? De bonnes découvertes ? Qu'avez-vous pensé de Central Park et Driven si vous avez déjà mis la main dessus ? 


3 commentaires:

  1. Coucou Etheal ! Super ces deux revues ! Il faut vraiment que je fasse la mienne mais je te rejoins à 90% sur "Central Park", une lecture prenante et agréable mais une fin qui dénote avec l'ensemble du roman. Bon sinon le New Adult j'ai parfois envie d'essayer, il ne faut pas mourir bête hein? Mais je t'avouerai que j'ai un peu de mal avec ce genre, non pas que je trouve ça inintéressant ou nul mais ça ne m'intéresse pas, surtout si c'est pour avoir le même genre de schéma-bateau avec un pauvre mec dont on justifie sont tempérament de psychopathe / pervers à l'enfance déboussolée qu'il aura vécu. Tu as commencé quel livre du coup? Nos faces cachées? Bon début de semaine, bisous bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors pour le New Adult, il faut déjà que tu ne sois pas gênée par le genre, on parle quand même de gens qui copulent joyeusement, ce n'est pas du goût de tout le monde. J'ai commencé par des mangas, du yaoi plus précisément, il y a bien longtemps quand j'en lisais encore. Ensuite j'ai enchaîné par ce qui semble être la référence du genre plutôt BDSM (mais vraiment beaucoup BDMS) histoire d'O qui a été publié dans les années 50. Tu peux te douter que ce n'est pas plein de nouveautés mais c'était très sympa à lire, il y a des passages assez violents je préfère prévenir. Pour quelques choses de plus actuel, pourquoi pas "Latex etc" dont le nom de l'auteur m'échappe complètement qui était pas mal. J'avais aussi bien aimé "Te succomber" de Jasinda Wilder. Et, entre nous, tu peux te pencher sur 50 nuances de Grey, ça se lit vite, c'est pas fou mais ça ne mange pas de pain de tenter, surtout si tu le trouves en occasion ou ebook, relativement gratuitement si tu vois ce que je veux dire. Mon gros problème étant que les hommes perturbés dans leur enfance pour expliquer qu'il aime la fessée commencent franchement à me gonfler, à voir si je trouve d'autres bouquins qui me correspondent mieux. Je n'ai pas encore lu Nos faces cachées mais ça ne saurait tarder ! J'ai vu qu'il y avait un nouveauté dossier "Mum Porn" sur hellocoton qui peut t'aiguillé mais leur choix ne m'a pas énormément convaincu... Voilà, j'espère t'avoir un peu aider, si un jour pendant des vacances au bord de l'eau tu t'ennuies tu pourras toujours tenter comme tu dis, il ne faut pas mourir bête ^^ Des bisous !

      Supprimer
    2. Coucou Claire, merci beaucoup pour ton commentaire riche en conseils dont je vais garder quand l'occasion s'en fera sentir :)
      J'ai également vu le dossier d'HC mais les titres ne m'ont pas interpellés, peut-être bien que je commencerai tout bêtement avec Mr Grey, cet été, car je l'aurai eu de manière relativement gratuite ;) Bisous ^^

      Supprimer

 

Wishlist :

Instathings